Archives de Catégorie: Vraiment ?

Briefing In Spanish à La Maison Blanche

Dan Restripo parlant espagnol le 3 avril aux media latino

Dan Restrepo parlant espagnol à la Maison Blanche le 13 avril

 

C’est une très grande première. Sur l’estrade de la presse, là où Robert Gibbs officie, Dan Restrepo, Senior Advisor du Prez pour les affaires d’Amérique latine, s’est adressé aux media espagnols et latino dans leur langue, lundi 13 avril. Robert Gibbs a annoncé les mesures prises concernant l’ouverture vers Cuba. Il a fait venir près de lui Dan Restrepo qui a dit la même chose en espagnol. Ay qué emocion! Jamais au micro de presse de la Maison Blanche on avait parlé une autre langue que l’anglais.

Robert Gibbs interrogé sur le côté historique de cet « évènement » a donné la parole à Mark Knoller, historien non officiel et mémoire  de la Maison Blanche non stop depuis 1992 et par intermittence depuis 1976. Celui-ci a confirmé. En hora buena!

Les Latinos sont la première minorité américaine avec 45 millions de citoyens(recensement 2007) c’est à dire 14% de la population. Au moment où Sonia Sotomayor va probablement être la première Juge proposée par Barack Obama pour la Cour Suprême, il est grand temps de se mettre à parler la langue la plus parlée du Monde .Après le Chinois.

Gagnez « Bill » A la Tombola Clinton

Hillary candidate à la candidature démocrate

Hillary candidate à la candidature démocrate

 

La campagne d’Hillary à la candidature démocrate s’est soldée par un fiasco financier impressionnant. Il y en a quand même pour presque $ 6 millions et une réévaluation générale sera publiée le 15 avril. Aucune chance de voir ce montant diminuer. La panique gagne le camp Clinton qui essaie de lever des fonds chez les démocrates et promet en échange des prix. Et un super gros lot:  Bill  en personne.

Vous êtes américaine, démocrate et vous préfériez Hillary comme candidate à la Présidence…Ouvrez votre boîte mail, ce week end. Vous êtes sûrement sur le fichier. Vous allez déguster. Un spam osé ravage le net. Sous prétexte d’aider à rembourser ses dettes de campagne, au minimum $ 6 millions, Hillary vous « offre » Bill son mari pour la journée. Lire la suite

Grandma In Chief ? Ca Se Discute

Barack et Michelle Obama ont annoncé, avant leur arrivée à la Maison Blanche, que Marian Robinson, la mère de la First Lady, habiterait avec eux afin de les aider avec les filles, Malia et Sasha . Une première dans l’histoire des familles présidentielles.  Une bonne décision ou une erreur ? Ca se discute
CONTRE 
Forcément attendrissante l’arrivée de Marian Robinson à la White House pour faire First Granny avec ses petites filles Malia et Sasha ? Oui et non. Sa présence fait question et tout ne milite pas dans le sens de son arrivée. 
Trois bonnes raisons au malaise léger que je ressens: 1. La Bible ne recommande pas d’avoir sa mère chez soi après son mariage ; 2. La nouvelle Première Famille n’a jamais autant vécu ensemble depuis des années et la W.H. est une forteresse dont il est sain, pour des enfants de pouvoir s’en échapper chez …leur Gramma .
Sans aucun doute possible , les Obama ont une bonne connaissance du Livre et du commandement fait aux futurs mariés « Tu quitteras ton père et ta mère » . Dans le Holy Book aucune marche arrière n’est prévue.
Depuis l’Inauguration, les quatre Firsts n’ont jamais passé autant de temps ensemble dans la journée. A Chicago , le couple Obama devait jongler avec une vie infernale pour avaler des flocons d’avoine avec les filles. Aujourd’hui, le Président le dit lui-même : c’est un vrai bonheur de voir ses femmes tout le temps. La First Lady dit sûrement pareil.
3. Enfin , et c’est la raison la plus évidente, La W.H. est une yourte anxiogène . Y parvenir n’est rien à côté d’y vivre épié en permanence ou d’en sortir sans être vu, ou de recevoir des amis sans que cela devienne une affaire d’Etat. Je crois vital pour les First filles d’avoir la possibilité de s’échapper du système. Prenons le cas de leur école : elles vont y rencontrer leurs clones à un détail près et il est de taille:  Tout ce qu’elles portent, disent ou font est désormais famous. C’est usant et pas très sain. Donc, il serait magnifique pour elles de pouvoir aller chez Gramma à l’extérieur pour retrouver ce puits d’oxygène et de tendresse, après un petit coup de fil « Dis Gramma , on peut venir dormir chez toi ?« . On en parle au Secret Service et on rappelle.  VSG 

POUR 
 La famille Obama est décidément un nouveau modèle pour l’Amérique. On est passé des Bush du Connecticut _ un modèle qui se fait de moins en moins _ aux Obama, dont les branches vont de Chicago au Kenya en passant par l’Indonésie, avec la demi-soeur de Barack.  Le président, qui se réjouit d’habiter “au dessus de la boutique”, ce qui lui permet de voir Malia et Sasha lorsqu’il le souhaite, contrairement à sa vie de sénateur où il vivait à Washington, voit arriver chez lui un membre supplémentaire de la famille, avec l’installation de Marian Robison,  72 ans, sa belle-mère. Dans les familles Afro-Américaine, cet arrangement familial est nettement plus fréquent que dans la middle class blanche.  Depuis Franklin Roosevelt, qui avait fait venir ses petits enfants à la Maison Blanche, le modèle qui a dominé la résidence présidentielle était celle de deux parents et de leurs enfants. “Ce modèle de la famille nucléaire familial est celui de la période post-Dépression,” note l’universitaire noire Patricia Williams. Marian Robinson a été un élément très important de la famille Obama. Bien qu’elle et son mari n’aient pas été à l’université (elle vient juste de prendre sa retraite de secrétaire), les parents de Michelle et de son frère Craig ont envoyé leurs deux enfants à la prestigieuse université de Princeton. Et c’est elle qui a permis aux filles Obama de continuer à avoir une vie normale pendant les deux ans de campagne électorale de leurs parents. Se sera également son rôle pendant les quatre prochaines années. Un facteur important pour les Obama, dont le mantra est « routine », afin que la vie de leurs filles soit le moins possible perturbée par leur vie nouvelle. Cette Maison Blanche new look est autrement plus accueillante que le modèle des “hockey moms” de Sarah Palin, co-listière de John McCain.  JSS