Obama Soulève une Tempête à Notre Dame

En acceptant d’être l’invité de l’université de Notre Dame pour le discours de fin d’année, le 17 mai prochain,et de recevoir un diplôme honoris causa de l’école de droit, Barack Obama n’imaginait pas qu’il allait soulever une véritable tempête, allant jusqu’à la décision de l’évêque de ce diocèse, John D’Arcy, de boycotter la cérémonie. 44th se trouve pris entre deux feux au sein de la communauté des catholiques américains: entre ceux qui affirment que l’université ne doit donner la parole à aucune personne se trouvant en désaccord avec les positions de l’Eglise catholique et ceux qui, au contraire, prônent le dialogue et la confrontation d’idées. 

Les traditionalistes de cette université jésuite de l’Indiana, à une centaine de kilomètres à l’est de Chicago, reprochent à Obama ses positions sur l’avortement et sa décision d’autoriser à nouveau la recherche sur les cellules souches (et d’activer son financement) que son prédécesseur avait interdite au nom de ses principes religieux et pour s’attirer les bonnes grâces des chrétiens conservateurs dont il avait besoin pour gagner les élections. En 2004, la conférence des évêques américains avait voté une résolution demandant que les institutions catholiques n’honorent pas « ceux qui agissent en défiance de nos principes moraux fondamentaux. » 

Plus de 210.000 personnes ont signé la pétition de la Cardinal Newman Society,  une organisation fondée en 1993 pour promouvoir l’enseignement catholique traditionnel sur les campus catholiques aux Etats-Unis, pour demander l’invitation faite au président Obama soit révoquée. La pétition affirme que les positions d’Obama sont « en contradiction avec les enseignements catholiques fondamentaux sur la vie et sur le mariage. »  Malgré la tempête; le président de l’université de Notre Dame a affirmé qu’il n’était pas question de désinviter le président, mais que cette invitation n’était en aucun cas à considérer comme une preuve de soutien aux positions de Barack Obama. 

Lors de l’élection présidentielle, Barack Obama est arrivé en tête dans Saint Joseph county, la circonscription de Notre Dame, avec 17 points d’avance sur John McCain. Au niveau national, les catholiques soutiennent l’action de Barack Obama. 54% d’entre eux ont voté pour le candidat Démocrate et 45% pour McCain. Lors de la précédent élection entre John Kerry et George W. Bush, le résultat avait été exactement l’inverse. 

Plutôt que de s’inquiéter, la Maison Blanche a publié un communiqué affirmant que le président Obama accueillait « le débat et le désaccord sur des questions importantes, » et qu’il ne « s’attendait pas à ce que tout le monde soit d’accord avec lui sur toutes ses positions. »  Même George Bush, dont les valeurs étaient identiques à celles prônées par l’Eglise catholique, avait été chahuté lors de sa venue, en 2001. Les manifestants lui reprochaient sa position en faveur de la peine de mort.

Publicités

2 réponses à “Obama Soulève une Tempête à Notre Dame

  1. Il ne s’agit pas d’une université jésuite. L’université de Notre Dame à été fondée par la Congrégation de Sainte-Croix.

    • Jean-Sébastien Stehli

      Vous avez raison. Merci de votre correction. Désolé pour cette erreur. Jean-Sébastien Stehli

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s