L’Argent des Hommes du Président

Il est souvent arrivé que les hommes (et les femmes) doivent renoncer à un poste au gouvernement américain ou bien dans l’administration parce que les salaires ne leurs permettaient pas de financer les études de leurs enfants. L’administration Obama n’aura pas ce souci.  Selon les documents rendus publics par la Maison Blanche, un certain nombre de conseillers et d’importants membres du cabinet sont en effet millionnaires en dollars. 

En dehors de David Axelrod, qui a vendu son cabinet de conseil en politique pour $2 millions et qui liste des avoirs d’un montant de $7 millions à $10 millions, qui a largement contribué à la victoire de Barack Obama, la liste est impressionnante. Larry Summers, le principal conseiller économique du président, a ainsi gagné pas moins de $5 millions de D.E. Shaw, l’un des principaux hedge funds au monde, et $2,7 millions en honoraires pour diverses conférences. Problème, au moins d’image pour le président: au moment où il cherche à modifier la législation sur les fonds spéculatifs, sont principal conseiller en a été le salarié. Et les conférences n’ont pas été non plus anodines. Parmi les sociétés qui ont payé pour écouter Lawrence Summers: Goldman Sachs ($135.000), Citigroup ($45.000), Lehman Brothers ($67.500), J.P. Morgan ($67.500), l’association des banques mexicaines ($90.000). 

Michael Frohman, conseiller pour la sécurité nationale adjoint, a reçu $7,4 millions de Citigroup, entre janvier 2008 et le moment où il a rejoint la Maison Blanche. Problème: cette somme incluait un bonus de $2,25 millions, qui lui ont été payé en janvier 2009, alors que Citigroup fait partie des banques qui ont été sauvées de la faillite par le gouvernement. Après la polémique sur les bonus payés aux dirigeants de l’assureur A.I.G., ce bonus fait mauvais effet. Michael Frohman a promis de donner son bonus à une oeuvre de charité sur le cancer, maladie qui a emporté son fils l’année dernière. 

Désirée Rodgers, la chef du protocole de la Maison Blanche et proche des Obama, a gagné $2,5 millions en 2008, une partie de ce revenu provenant de ses jetons de présence en tant qu’administratrice de trois sociétés d’assurances. Thomas Donilon, également conseiller pour la sécurité nationale, a déclaré $3,9 millions en tant que partner de l’un des principaux cabinets d’avocats de Washington, O’Melveny&Myers. Parmi ses clients: Goldman Sachs et Citigroup. Alex Craig,l’avocat du président à la Maison Blanche, a gagné $1,7 million, représentant, entre autre, un président bolivien en exil, un membre du gouvernement de Panama recherché par le gouvernement américain pour le meurtre d’un soldat U.S.  Valérie Jarrett, proche du couple Obama et conseiller spécial, a déclaré $852.000 de salaire de Habitat Executive Services, plus $350.000 en honoraires d’administrateur de sociétés telle que la Federal Reserve Bank of Chicago. Robert Gibbs, le porte-parole de la Maison Blanche a déclaré $156.000, salaire de son travail pendant la campagne présidentielle d’Obama, et deux biens qu’il loue,  d’une valeur d’environ $1 million. 

La loi américaine oblige toute personne acceptant un poste dans l’administration américaine de révéler, sous 60 jours, l’intégralité de son patrimoine et de ses investissements. La règle s’applique à son conjoint ainsi qu’à ses enfants encore sous son toit. La Maison Blanche est largement exempte de cette loi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s