Un Drôle de Couple

Pour faire face au tsunami, Barack Obama vient de « pacser »  Tim et Larry, deux ténors de la finance. Pour le meilleur ?

Les répliques du séisme financier mondial (mais américain au départ) n’en finissent plus de se produire et de rebondir là où on espérait les avoir colmatées pour de bon. Le troisième  sauvetage d’A.I.G.(N° 1 mondial de l’Assurance) a sonné le glas des espoirs les plus résolus. Or, la confiance que les citoyens américains accordent à leurs politiques se niche dans leur capacité à réparer le transformateur de richesse qui, lui-même,  relance le courant à Wall Street: ni plus ni moins.Et comme c’est la xième fois qu’on  est persuadé d’avoir trouvé la panne, qu’on rebranche et que le transfo ressaute c’est à l’électricien chef qu’on s’en prend. Tim Geithner en l’occurence. La dernière semaine de Wall Street a été si catastrophique que même les plus patients des investisseurs ont émis des doutes sur sa capacité à faire front. C’est le cas de Warren Buffet  (2ème au classement Forbes mars 2009) qui a vu sa fortune divisée par deux cette année. Il en reste la moitié: dans les 37 milliards de dollars mais c’est une question de principe! Et donc Warrren Buffet qui sait très bien  ce que pèsent  ses paroles  vient de laisser tomber des mots qui tuent concernant Timid Tim, comme l’a surnommé la presse économique. Il le décrit comme « confus » et « sans autorité »…sur le marché de l’argent. En forme d’ aller simple pour la plage.

Pas sûr . Le Président Obama , considérant l’énormité du boulot à faire et voulant signifier à la Bourse que c’est lui le Patron, vient de reconstituer vite fait le « couple » Larry Summers /Tim Geithner de l’Administration Clinton  pour affronter les difficultés. Tout n’est pas simple entre les deux hommes dont l’un (Larry Summers) était le patron de l’autre sous Clinton(au Secrétariat d’Etat au Trésor) et dont les tempéraments sont si éloignés. Après cet épisode commun productif mais ardu de leur vie, le côté butor et grossier de Summers a fait des taches sur son c.v.  dont un départ de son poste de Président de Harvard pour propos sexistes pas trop raffinés. Même son entrée dans l’Equipe Obama de la M.B. comme patron du Conseil Economique National a fait bien des vagues sans doute dûes à ce caractère difficile. Mais il dégage une force et une vivacité qui manquent cruellement au Secrétaire d’Etat. Et c’est sans doute aussi cette énergie que Barack Obama interpose entre Tim Geithner et Warren Buffet .Il a ainsi  rendu le jeu de massacre deux fois plus difficile pour le « papy flingueur » et ceux qui seraient tentés de lui emboîter la voix. Warren  Buffet va devoir trouver une autre tête de Turc. Et Tim Geithner supporter de coexister avec Larry Summers. Il ne faudra pas compter sur Rahm Emmanuel pour monter une cellule psychologique.

Publicités

Une réponse à “Un Drôle de Couple

  1. Un peu de Théralène pour calmer les humeurs de Larry Summers, un peu de Lexomil pour amoindrir les cauchemars de Timid Tim le tout pour aider l’économie financière de l’Amérique à sortir du rouge c’est vraiment tout ce que je peux faire !
    Ah ! si ! poster un petit colis de vitamines à Warren Buffet histoire d’améliorer « sa petite mine » car j’ai peur pour sa moitié de capital …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s