Lost In Translation

C’est le titre du New York Times qui raconte l’erreur du traduction qui a failli provoquer un incident diplomatique lors de la rencontre à Genève de Hillary Clinton, la Secrétaire d’Etat américaine, avec son homologue russe, Sergey Lavrov. Hillary avait apporté un cadeau au diplomate russe dont les relations avec Condoleeza Rice, qui a précédé Hillary Clinton à ce poste, étaient notoirement difficiles. Le cadeau: un boîtier avec un bouton rouge. Il ne s’agissait pas du bouton de l’arme nucléaire, mais d’un bouton sur lequel était inscrit « Reset », c’est à dire remise des compteurs à zéro, objectif de l’administration américaine qui veut partir sur de nouvelles bases avec la Russie. reset

Mais un des diplomates accompagnant Hillary a traduit « reset » par « surchargé », comme si les Russes avaient l’intention de déverser une montagne de problèmes sur les Etats-Unis. « Nous ne vous laisserons pas faire, » a lancé Hillary en partant de son rire célèbre, lorsque Sergey Lavrov lui a fait remarquer l’erreur de traduction. Le Russe a ajouté qu’il espérait que ce faux pas linguistique aiderait les Américains à faire des progrès en russe, et les Russes en américain, tout en soulignant que le mot « surchargé » n’était finalement pas si mal choisi. « La somme de questions que nous devons examiner est énorme, mais ni Hillary ni moi n’avons l’intention de les éviter. »

Finalement, si Hillary n’est pas la femme la plus populaire dans son pays, peut-être que les Russes, eux, tomberont sous le charme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s